Brève Biographie

André Gardies est un écrivain français, né à Nîmes le 28 avril 1939. Il a publié des ouvrages spécialisés sur le cinéma et des romans.

André Gardies est né à Nîmes le 28 avril 1939. Il passe son enfance et son adolescence à Nîmes. Après des études secondaires à l’École Normale d’Instituteurs de sa ville natale entre 1956 et 1960, et supérieures à l’Université de Montpellier, il est d’abord professeur de Lettres au lycée de filles du côté de Niort et au lycée de la Source en Orléans.

Avec la réalisation d’un court-métrage de fiction„Onomotapa“ en 1967 il passe de la littérature au cinéma. Quelques autres courts-métrages de fiction suivent.

La rencontre avec Alain Robbe-Grillet en 1970 marque le début d’une période de presque trente ans de réflexion critique et théorique sur le cinéma (une dizaine d’essais théoriques, plus de quatre-vingt articles, directions d’ouvrages collectifs). Il publie notamment le premier ouvrage consacré au cinéma de Robbe-Grillet en 1972.

Entre 1977 et 1985, il enseigne le français et le cinéma à l’Université d’Abidjan (Côte d’Ivoire). Après son retour en France en 1985, il est nommé maître de conférences en études cinématographiques à l’Université de Strasbourg.

Après une thèse d’état, il devient Professeur d’Université en études cinématographiques à l’Université Lumière-Lyon 2 en 1990.

À l’occasion du Centenaire de l’invention du cinéma, il coréalise en tant que scénariste et expert scientifique un CD-Rom sur les frères Lumière « Le cinéma des Lumière », coproduit par l’agence CAPA pour lequel il obtient le Prix Roberval en 1996.

À partir de 2000, il se consacre entièrement à l’écriture littéraire de fiction( à ce jour, une dizaine de romans) . Actuellement, il vit près de Nîmes. Il fait également des séjours à l’étranger: au Québec, en Allemagne, en Italie, au Portugal, en Angleterre, au Burkina Faso etc.

Parmi plusieurs, le 6 juillet 2011, un projet littéraire en collaboration avec des étudiants allemands du Centre de Langues (Sprachenzentrum)de l’Université Julius-Maximilian, le conduit a Wurtzbourg où il donne une lecture publique dans le Jardin Botanique.

Il est membre sociétaire de la Société des Gens de Lettres, et de l’Association Autour des Auteurs en Occitanie.

Source : Wikipédia